Découvrir le BDSM

Découvrir le BDSM c’est possible avec Exilib.

Je fais partie de ces femmes pour qui le BDSM est non seulement une curiosité, mais également un fantasme. Malgré de nombreuses recherches sur internet, le sujet y est abordé de façon très diffuse. Du coup, il garde un côté très mystérieux et paraît impénétrable… (sans mauvais jeu de mot !)

Mon homme, me connaissant sur le bout des doigts choisit de m’emmener dans l’antre du BDSM à Paris. Il s’agit d’un club dont la réputation dépasse les frontières : Cris et Chuchotements.

J’ai vécu une soirée hors du commun et vais essayer de vous la retranscrire. Ce sera avec mes mots et mon vocabulaire de novice. Alors, en route pour découvrir le BDSM.

Découvrir le BDSM : du fantasme à la réalité

Qui ne m’a pas rêvé de recevoir une fessée ? Ou encore, de se sentir soumise à un homme ? Cela avait toujours pour moi quelque chose d’excitant. Ce lâcher-prise qui est nécessaire pour ces jeux.
Donc, c’est toute de noir habillée que nous nous présentons à la porte du club vers 23h.

Le club – Inquiétante excitation

C’est Henri, le « fouetteur » du club qui nous ouvre la porte. Par ailleurs très aimable, il nous met vite à l’aise. De plus, le vestiaire « cage » crée l’ambiance dès l’entrée. Nous nous présentons comme novices. De ce fait, il se propose de nous faire visiter le club.

Découverte des lieux

A l’inverse des clubs libertins que nous fréquentons, ce club est l’antre du BDSM. De fait, l’ambiance est complètement différente. En effet, les gens se retrouvent ici plus pour assouvir des pratiques.

Aussi, le sexe n’est pas la finalité des gens que nous avons rencontrés. D’ailleurs, il n’y a pas de vrais coins câlins dans ce club !

Le club est là pour assouvir vos fantasmes de domination ou de soumission. De ce fait, vous y trouverez toutes sortes de machines. Tout comme une roue, la croix de Saint André, un chevalet, un fauteuil. D’un autre côté il y a des fouets, des menottes, un fauteuil de gynéco.

Le club est composé de 2 parties qui s’articulent autour du bar/salon où nous avons pu assister à des séances de fouet.

L’ambiance du BDSM

La température montait de plus en plus plud. Je voyais cette femme prendre du plaisir demandant encore plus et plus fort

J’étais toute contente de voir pour la première fois toutes ces choses, j’en étais à chaque minute un peu plus excitée, après un passage éclair à la salle de bain.

J’ai d’ailleurs eu la chance de me faire fouetter, mais chuuut, je vous raconte ça la prochaine fois !

Ou je laisserai le soin a mon homme de vous décrire ce qu’il a fait et ce qu’il a vu …

Ce ne sera certainement pas mon dernier billet sur le sujet tellement je voudrais vous faire partager ces découvertes.
Merci à Pascal, le propriétaire qui nous a consacré du temps et nous a mieux expliqué le milieu BDSM !

Cris et Chuchotements Le Club à Découvrir Sans Plus Tarder

Et vous, avez-vous passé ce cap du BDSM ?

blog bdsm

N’hésitez pas à faire découvrir les pratiques bdsm à votre partenaire. Passez la porte de ce club et à ce moment là, vous saurez si c’est fait pour vous.

candaulisme

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *