Mes réflexions sur la sodomie.

Une sacrée partie de jambes en l’air m’a donné des réflexions sur la sodomie que j’ai décidé de partager avec vous aujourd’hui.

Je faisais, il n’y a pas si longtemps que ça, partie de cette clique qui criait haut et fort – « moi, jamais ! », mais comme le dit la pub, ça, c’était avant !

Pourquoi refuser la sodomie

Il peut y avoir plusieurs raisons, et il faut se montrer compréhensif. Rien de plus énervant que des lourdingues qui ne pensent qu’à eux et à leur plaisir ! N’oubliez pas qu’avant tout, il faut une femme qui aime la sodomie, ou tout du moins qui ne s’y refuse pas.

J’ai classé les réticences par catégorie :

Elles peuvent être dues à l’éducation

Une éducation très religieuse va avoir tendance à condamner ce genre de pratique, et cela restera gravé dans notre inconscient. Sans faire l’avocat du diable, et sans rentrer dans toutes sortes de polémiques, le but d’une religion, quelle qu’elle soit, n’est-elle pas d’être heureux et de prendre du plaisir ?

Je ne suis pas théologienne, mais pour arriver à contrer ces blocages, il est important de beaucoup parler, et de savoir si on a envie ou pas de découvrir cette pratique sexuelle sans penser à l’image qu’on renvoie aux autres.

Elles peuvent être dues à un manque d’informations

En effet, quand on veut essayer quelque chose, il y a ce phénomène que j’appelle la googlisation. Nous recherchons des informations, et nous ne trouvons que des forums plus horribles les uns que les autres. Ce qui, forcément, ne nous donne pas envie d’essayer la pratique de la sodomie.

Qui a envie d’avoir mal ? De risquer un accident ?

Pour guérir une maladie, il ne faut pas aller sur des forums. Et bien, c’est pareil pour les pratiques sexuelles. Certes, il y a des pour et des contres, mais le mieux est de se faire une idée par soi-même. Non ?

Elles peuvent être dues au partenaire

Oui, c’est quand même l’élément essentiel lors d’une relation sexuelle. Il faut déjà être deux à en avoir envie et il faut que le partenaire sache s’y prendre de manière douce et délicate. L’initiation à la sodomie, ce n’est pas pour tout le monde.

Pour une pratique aussi intime, il faut être en parfaite harmonie. Donc Messieurs, arrêtez d’insister lourdement et de faire des allusions douteuses, ce n’est pas comme ça que vous nous convaincrez. Les bourrins et les égoïstes, passez votre tour ! Rien de mieux pour gâcher l’envie de tester la sodomie.

Toutes ces raisons sont valables, oui, et pour être passé par là, je les comprends tout à fait ! Cet article n’est pas une ode à la sodomie, juste un article pour donner à réfléchir, pour partager mon expérience et celles de nos lecteurs.

Alors, pourquoi essayer ?

Contrairement à tout ce qu’on trouve sur les forums, tous les pratiquants de la sodomie ne sont pas maso, loin de là, et tout le monde n’aime pas souffrir.

Donc c’est que quelque part, il y a forcément du plaisir.

La sodomie procure une sensation très différente pour la femme, certes, l’orifice étant plus étroit, on sent tout à fait le pénis ou l’objet qui s’introduit dedans et donc le plaisir est décuplé comme le témoigne une lectrice : « J’adore la sodomie, car je sens chaque centimètre de la queue de mon homme qui me pénètre doucement. Rien à voir avec la pénétration classique !»

L’être humain est aussi animé d’une curiosité propre, et aime se faire des idées par lui-même. On peut essayer et décider que ça ne nous plait pas. Il n’est écrit nulle part qu’une fois qu’on a goûté à la pratique de la sodomie, c’est à vie ! C’est un choix propre à chacun.

Et pour les plus coquines, il y a la possibilité de la double pénétration (je vois déjà l’horreur dans les yeux de tous les puritains, mais s’ils sont là, c’est que le sujet les intéresse !) pour se sentir bien remplie à vous donner un orgasme comme jamais.

Pour se préparer à la sodomie, il vous faut :

• Un partenaire doux et compréhensif
Une hygiène irréprochable
• Une protection si ce n’est pas notre partenaire habituel
• Et surtout l’envie d’essayer
• Commencez par un doux va et vient

Et vous alors, adeptes de la sodomie ?

Attention jeunes filles de moins de 18 ans, vous avez tout le temps avant de passer à ces pratiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici